Confinement : une dérogation pour certains cyclistes amateurs ?

Si les coureurs professionnels et de haut niveau sont autorisés à s’entraîner librement pendant ce nouveau confinement, les cyclistes amateurs dont les semi-pros et semi-amateurs sont limités à une sortie d’une heure par jour dans un rayon d’un kilomètre autour de leur domicile ou de leur lieu de travail.

A l’occasion d’une interview avec Ouest-France, Michel Callot, le Président de la Fédération Française de Cyclisme (FFC), a expliqué qu’il espérait permettre à ces coureurs semi-pros « dont l’activité principale est le cyclisme » de bénéficier d’une dérogation.

« Disons que le reconfinement, décrété la semaine écoulée, a laissé apparaître un problème de définition de la pratique, une zone grise. Un problème commun à d’autres sports comme le football, par exemple, et son championnat de National.

Il existe plein de situations différentes, donc nous raisonnons de manière globale. Nos clubs de N1 sont amateurs (soit la 3e division dans la pyramide française) mais ont le droit de participer à des courses avec les équipes pros. Dans notre démarche, nous avons mieux défini ce qui correspondait au niveau pro. Pour nous, il s’agit des coureurs dont l’activité principale est le cyclisme. Cela prend un peu de temps, mais j’ai bon espoir…

Je pense que ce n’est plus qu’une question d’heures, avant de pouvoir annoncer une bonne nouvelle. Cela ne concernera pas la majorité de nos licenciés loin de là, mais ce sera une première étape. Je précise au passage qu’en dehors des pros, tous les coureurs figurant sur la liste des sportifs de haut niveau et tous ceux appartenant à des pôles France ou espoirs bénéficient déjà de la dérogation. » a-t-il déclaré.

En ce qui concerne la règle des 1h 1 km pour tous les cyclistes amateurs, il n’espère malheureusement rien de spectaculaire :

« Ce qui est certain, c’est que nous n’annoncerons rien de spectaculaire. Nous comprenons très bien que cette limite de déplacement est prise pour limiter les déplacements en tous sens. C’est ce cumul qui gênerait. Le message que nous appuyons, c’est : que personne ne soit embêté dans ses déplacements autorisés. Il faut comprendre que le vélo doit être privilégié pour aller au travail, emmener ses enfants à l’école, faire ses courses… Et tout ça fait du bien à la planète. C’est un sujet de fond. »

Cyclisme : Oui, il est possible de s’entraîner dehors pendant le confinement

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*