Mathieu van der Poel : « Je n’étais pas assez bon pour répondre à tout »

Réaction de Mathieu van der Poel (Alpecin – Fenix), 4e de l’Amstel Gold Race 2022 :

« C’était une journée très difficile. L’Amstel est l’une des courses les plus difficiles qui soient. La course a commencé tôt. Lorsqu’INEOS a pris la course en mains, les ascensions ont quand même fait mal. Comme je l’avais dit avant la course, l’Amstel ne me convient pas aussi bien que le Tour des Flandres. Mais j’étais là, j’avais les jambes, même si elles n’étaient peut-être pas super. »

Mathieu van der Poel n’a pas réussi à répéter le scénario de 2019, lorsqu’il avait pris la chasse à son compte et qu’il s’était ensuite imposé au sprint : « C’était très spécial à l’époque. Mais je ne pense pas que quelque chose comme ça fonctionnera à nouveau. C’est juste une course vraiment difficile pour moi, je me bats contre les poids légers. Je me sentais bien, mais je n’étais pas assez bon pour répondre à tout. J’ai donc dû faire des choix.

Cette place de l’Amstel sur le calendrier n’est pas mauvaise (les dates de l’Amstel Gold Race et de Paris-Roubaix ont été inversées cette saison en raison du premier tour des élections présidentielles françaises, ndlr). Après Paris-Roubaix tu es vraiment cassé. J’ai aussi remarqué une certaine décompression après ma victoire sur le Tour des Flandres. J’ai essayé de recharger les batteries pour aujourd’hui et c’était tout. J’espère que la semaine prochaine je serai de retour à 100 % (sur Paris-Roubaix). »

Wout van Aert : « Encore un triste dimanche »

Le juge d’arrivée de l’Amstel Gold Race explique son erreur : « J’ai été trop rapide avec les annonces »

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*