L’UCI introduit de nouvelles règles pour les motos

Suite à la terrible chute qui a impliqué 19 coureurs lors de la 3e étape du Baloise Belgium Tour samedi dernier, l’Union Cycliste Internationale a décidé d’introduire de nouvelles règles pour les automobilistes et les motards présents sur les courses de vélo :

Suite à la chute ayant impliqué plusieurs coureurs – dont l’un a été sérieusement blessé – et deux motos lors du Tour de Belgique le samedi 28 mai, l’Union Cycliste Internationale (UCI), en collaboration avec la Fédération cycliste belge (la Royale Ligue Vélocipédique Belge – RLVB) étudie soigneusement les circonstances de l’accident.

L’UCI a récemment introduit de nouvelles règles relatives au comportement de toutes les personnes conduisant une voiture ou pilotant une moto sur une course sur route et examinera si ces règles ont été respectées ou non dans le cas mentionné ci-dessus.

Ces nouvelles règles – disponibles ici (Chapitre 2, point 4 « Circulation en course ») – exigent une vigilance absolue de la part de tous les conducteurs et pilotes de véhicule, qui doivent toujours faire passer la sécurité des coureurs en course, des spectateurs et des autres véhicules avant toute chose.

La nouvelle réglementation stipule également que toute personne au volant ou au guidon d’un véhicule doit se conformer immédiatement aux instructions des Commissaires de course. Ceux-ci mettent dorénavant un accent particulier sur la nécessité d’une conduite prudente, en particulier lors du dépassement des coureurs, pendant les briefings d’avant-course.

Ces règles sont renforcées par des sanctions qui seront prononcées par la Commission Disciplinaire de l’UCI s’il s’avère qu’un conducteur agit avec négligence.

Pour répondre au sérieux problème de la grande proximité des véhicules avec les coureurs, l’UCI finalise actuellement, en collaboration avec les parties prenantes, un ensemble de règles et de directives actualisées et complètes qui régiront tous les aspects d’une course sur route ayant un lien avec la sûreté et la sécurité. Cela comprendra une réglementation sur le nombre de véhicules autorisés sur les courses et leur positionnement aux différents stades de ces dernières.

L’UCI étudie par ailleurs avec attention des éléments tels que la taille et la puissance des motos utilisées en course, comment ces éléments ont évolué au cours des dernières années, afin d’évaluer leur implication en matière de sécurité, et de voir comment ce volet de la sûreté en course peut être régulé de la meilleure manière.

Afin de s’assurer que chacun comprenne et respecte ces nouvelles règles et directives, l’UCI augmente dans une importante mesure les ressources humaines déployées sur les courses dans le cadre d’un processus de contrôle des événements amélioré.

L’UCI continuera à consulter ses parties prenantes et se réjouit de considérer toute contribution de la part des parties concernées par la sécurité des coureurs.

Le Président de l’UCI Brian Cookson a déclaré : « La sécurité est une préoccupation absolument cruciale pour l’UCI et ses parties prenantes, et il est essentiel que nous fassions tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger les coureurs contre les risques inutiles. Nous avons vu trop d’incidents impliquant des motocycles, et c’est la raison pour laquelle nous avons récemment adopté des nouvelles règles claires au sujet de la façon dont les véhicules doivent être conduits dans les courses. En ce moment, nos pensées vont à Stig Broeckx, à sa famille, ses amis et ses coéquipiers de l’équipe Lotto Soudal. » (Communiqué de l’UCI)

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



1 commentaire sur L’UCI introduit de nouvelles règles pour les motos

  1. C’est vrai qu’ en tant que formateur relais de motards sécurité, je suis d’accord qui faut revoir pas mal de choses au niveau du nombre de véhicules, autos et motos sur les courses en ligne et aussi de la réelle compétence de certains chauffeurs où pilotes qui ne réalisent pas que , malgré le bénévolat et l’ amour de ce sport qu’ on est là pour faire un vrai TRAVAIL à tous les niveaux et surtout la sécurité des coureurs, et que c’est eux les acteurs. Donc nous devons redoubler de vigilance pour qu’ils puissent faire leur sport ou métier pour certains SANS risques. Beaucoup de motards (pilotes journaliste ou photos ) croient avoir tous les droits. Il faudrait pour eux vraiment revoir et sévir les règlements pour eux car je vois trop de prises de risques même pour des reportages. Oui il faut agir et vite

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


+ 7 = 17