Essen-Namur, quel week-end !

C’est un week-end particulier que nous venons de vivre en cyclo-cross, avec plusieurs faits marquants lors des deux cours qu’ont livrés les cyclo-crossmen. Retour sur ce week-end fort en émotions.

Trophee Banque Bpost Essen 2013 - Zdenek Stybar

Samedi à Essen, le circuit plat et plutôt roulant, théâtre bien souvent de surprises (Wellens en 2011, Denuwelaere en 2012), a vu Kevin Pauwels (Sunweb) s’imposer. Mais le plus fort était encore une fois le champion du monde Sven Nys (Crelan). Ce dernier est parti à toute allure et semblait s’envoler vers une nouvelle victoire, mais dans un excès de confiance, il a chuté en franchissement un obstacle, composé de 2 planches. Il s’est loupé sur la deuxième et a perdu son équilibre. La chute lui occasionna une douleur au poignet qui ne l’a pas empêché de terminer deuxième au prix d’une belle remontée.

Un dimanche de folie

Ce dimanche avait lieu la quatrième manche de la Coupe du monde sur la Citadelle de Namur. Un des parcours les plus beaux, mais aussi l’un des plus difficiles de la saison. Rappelons que le Néerlandais Lars Van der Haar (Rabobank) était dimanche matin le leader de la Coupe du monde avec seulement deux points d’avance sur l’Allemand Walsleben (BKCP).

Sven Nys partait avec un poignet endolori suite à sa chute de la veille. La course commença tambour battant avec un départ rapide du Français Francis Mourey (FDJ), suivi du reste de la meute, à l’exception de Sven Nys qui, dès le départ, creva de la roue avant – il passa la fin du premier tour en 53e position. Devant, une lutte à six faisait rage avec Mourey, Albert, Vantornout, Taramarcaz, l’étonnant van Amerongen et Walsleben. Ce dernier menait un rythme imposant pour que son plus proche concurrent au classement de la Coupe du monde, Lars Van der Haar, tombé sur chute, soit distancé du groupe de tête.

Nys, lui, après son départ désastreux, remonta petit à petit les coureurs un par un. C’est alors qu’à trois tours de la fin, Mourey attaqua ses cinq compagnons d’échappée et prit une quinzaine de secondes d’avance quand on vit surgir… Nys ! Le champion du monde avait remonté tous les poursuivants et, à la faveur d’un passage particulièrement technique, a pris quelques longueurs d’avance sur le groupe Albert-Vantornout.

La course était indécise, les coureurs entamaient leur dernier tour, l’illusion d’un Nys vainqueur effleura l’esprit de tous les spectateurs… Mais Mourey avait pris trop d’avance. Le champion de France, au prix d’une course remarquablement maîtrisée, a donc remporté cette quatrième manche de Coupe du monde devant Vantornout et Albert, suivi de Nys et Van der Haar, qui sauva son leadership au classement général de la Coupe du monde.

Un week-end palpitant

Ce week-end fut palpitant pour les amateurs de cyclo-cross. Nys, tout d’abord, était au-dessus du lot, bien plus fort que tous ses adversaires, mais aussi le plus malchanceux, ce qui l’empêcha de gagner tant samedi que dimanche. Ensuite, Pauwels a payé dimanche ses efforts de ma veille ; Albert était légèrement en-dessous des autres et a eu du mal à suivre les accélérations ; enfin, Mourey a enfin décroché une victoire de prestige, sa deuxième en Coupe du monde après Trévise il y sept ans.

Ce week-end nous laisse présager que le spectacle ne fait que commencer, puisque arrive la cinquième manche de Coupe du monde de Heusden-Zolder ce jeudi, avec un classement qui s’est resserré après Namur. Puis s’en suivra vendredi la manche de Loenhout, où Nys devra défendre son leadership au classement du Trophée Banque Bpost. Enfin, dimanche prochain, le Superprestige reprendra ses droits avec la sixième manche à Diegem, qui se déroulera en nocturne.

Julien Barreau

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


+ 79 = 83