Armstrong-Bassons, rencontre inattendue

Près de quinze ans après leur première rencontre sur le Tour de France 1999, Lance Armstrong et Christophe Bassons se sont retrouvés vendredi dans un hôtel parisien, à l’initiative du mouvement Change Cycling Now. L’Américain s’est excusé auprès du Français, le porte-drapeau de la lutte antidopage, pour avoir participé à son éviction du milieu sportif, comme il l’avait fait il y a quelques semaines avec son ancienne masseuse Emma O’Reilly.

« J’ai ma version de notre affaire, mais je crois que la tienne et la mienne ne divergent pas tant. Celle des médias est différente. Je me souviens de chaque détail. Les médias s’étaient enflammés. Il y a avait un article sur le cyclisme à deux vitesses. Tu as exprimé ton inquiétude. Moi, je l’ai compris comme l’expression de quelqu’un qui n’était pas heureux d’être là. Dans la descente de Sestrières, je t’ai dit : ‘c’est un travail difficile, un métier de merde et si tu n’es pas heureux, il ne faut pas faire ce métier.’ Si tu l’as ressenti différemment, je m’en excuse. Mais les médias ont reproduit que j’avais dit : ‘Dégage’. Mais si ça a été ressenti comme ça, je veux vraiment m’en excuser. Ce n’est pas surprenant, tu sais, je l’ai fait à pas mal de gens » a détaillé Lance Armstrong

« Je l’ai peut-être ressenti comme ça, a répondu Christophe Bassons. Il a été relaté que Lance Armstrong m’a fait du mal et jeté du milieu, mais ce n’est pas mon avis. C’est du passé. Je suis persuadé que tu as des qualités physiques et psychologiques hors normes. Je pense comme toi que le classement n’aurait pas changé, dopage ou pas. »

Les deux hommes sont également revenus sur leur vie actuelle. Si Christophe Bassons a retrouvé un travail qui lui plaît, le Texan semble quant à lui dans l’inconnu sans véritable projet. « Le plus important, aujourd’hui, c’est de connaître ton état d’esprit, ta situation et la mienne. Moi, je suis heureux, papa de deux enfants, j’ai un travail qui me plaît et je n’ai pas de regrets. Je suis fier et j’ai des projets. J’aimerais savoir dans quel état d’esprit tu es, toi », s’est interrogé Bassons.

« J’ai des enfants, je suis très fier mais je n’ai pas de projets, a plaisanté Armstrong. Ma vie est compliquée. Elle l’a toujours été, mais elle est particulièrement compliquée en ce moment. Je suis empêtré dans des sables mouvants juridiques. »

Source : lemonde

Vous aimez Videosdecyclisme.fr ? Soutenez-le en faisant un don



Soyez le premier à commenter

Commenter

Votre e-mail ne sera pas publié.


*


5 + 2 =